Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 décembre 2017 4 21 /12 /décembre /2017 16:14

Petit tracé passé :

 

Après St Malo, ce fut l'Ille et Vilaine, Combourg

 

là où le poète Bernard Bretonnière était accueilli en résidence d'écriture. 

 

Je l'ai rencontré à la roulotte, dans un café et à la bibliothèque.

 

Le texte qu'il a lu le 10 novembre a repiqué ma sensibilité-interrogations

 

aux vies des réfugiés. Leurs vies, leurs exils, nos accueils.

 

Nous avons ce point commun.

 

Bernard a lu le journal tenu lorsqu'il a reçu, chez lui, pendant 5 semaines,

 

un réfugié d'Afrique de l'Ouest, avec l'association Welcome.

 

Prise de conscience, vie quotidienne, doutes, humour, cuisine ...

 

Mais de Bernard Bretonnière, je vous en parlerai plus longuement

 

dans un article juste pour lui.

APRES la MAYENNE et ma dernière rencontre, celle avec François DERMAUT voici l'ANJOU en ROULOTTE ou ETRE NOMADE CHEZ SOI. APRES la MAYENNE et ma dernière rencontre, celle avec François DERMAUT voici l'ANJOU en ROULOTTE ou ETRE NOMADE CHEZ SOI.
APRES la MAYENNE et ma dernière rencontre, celle avec François DERMAUT voici l'ANJOU en ROULOTTE ou ETRE NOMADE CHEZ SOI.

 

Et puis ce fut route vers la Mayenne et Jean-Loup Trassard.

 

Histoire à rebondissements, à quiproquos, au chat et à la souris ...

 

Le chemin vers l'homme fut plus difficile que celui vers l'écrivain

 

Heureusement il y eut la richesse de ses voisins et la rencontre publique.

 

Mais de lui aussi je vous en parlerai plus longuement,

 

Un article uniquement pour lui aussi. 

 

Mais voici un peu de ce paysage et de ces gens de Mayenne

 

un peu de l'univers de l'oeuvre de Jean-Loup Trassard.

 

Rencontre avec une famille d'éleveurs de percherons. Deux jours ensemble et une découverte pour moi de ce milieu où les chevaux voyagent en avion, vendus en Chine et aux quatre coins du monde. Contrastes de ce coin de Mayenne, de ce lieu de vie tout modeste et de cette réputation mondiale.Rencontre avec une famille d'éleveurs de percherons. Deux jours ensemble et une découverte pour moi de ce milieu où les chevaux voyagent en avion, vendus en Chine et aux quatre coins du monde. Contrastes de ce coin de Mayenne, de ce lieu de vie tout modeste et de cette réputation mondiale.

Rencontre avec une famille d'éleveurs de percherons. Deux jours ensemble et une découverte pour moi de ce milieu où les chevaux voyagent en avion, vendus en Chine et aux quatre coins du monde. Contrastes de ce coin de Mayenne, de ce lieu de vie tout modeste et de cette réputation mondiale.

Yves Busson, son enfance voisine de celle de Jean-Loup Trassard...et sa nouvelle passion, la sculpture sur bois. Tout du saxophone et de la tronçonneuse s'actionne. Tour à tour l'homme est dans la précision du savoir-faire et dans l'émotion d'un enfant.Yves Busson, son enfance voisine de celle de Jean-Loup Trassard...et sa nouvelle passion, la sculpture sur bois. Tout du saxophone et de la tronçonneuse s'actionne. Tour à tour l'homme est dans la précision du savoir-faire et dans l'émotion d'un enfant.

Yves Busson, son enfance voisine de celle de Jean-Loup Trassard...et sa nouvelle passion, la sculpture sur bois. Tout du saxophone et de la tronçonneuse s'actionne. Tour à tour l'homme est dans la précision du savoir-faire et dans l'émotion d'un enfant.

Gérard Lefeuvre, gardien du manoir. Lui aussi une histoire entre la famille Trassard et la sienne. Aujourd'hui il s'occupe des chevaux, du ruisseau et vit sa passion de colombophile.Gérard Lefeuvre, gardien du manoir. Lui aussi une histoire entre la famille Trassard et la sienne. Aujourd'hui il s'occupe des chevaux, du ruisseau et vit sa passion de colombophile.

Gérard Lefeuvre, gardien du manoir. Lui aussi une histoire entre la famille Trassard et la sienne. Aujourd'hui il s'occupe des chevaux, du ruisseau et vit sa passion de colombophile.

De la géographie intime à la rencontre publique en passant par l'écriture et la lecture.De la géographie intime à la rencontre publique en passant par l'écriture et la lecture.
De la géographie intime à la rencontre publique en passant par l'écriture et la lecture.De la géographie intime à la rencontre publique en passant par l'écriture et la lecture.

De la géographie intime à la rencontre publique en passant par l'écriture et la lecture.

Nous allions quitté la Mayenne direction l'Anjou

 

Et là dans la toute petite bibliothèque de Simplé, on me parla de

 

François Dermaut, des ses BD, des Chemins de Malfosse,

 

de ses carnets de voyage avec Bernard Ollivier.

 

Je l'ai rencontré hier et j'écrirai article sur lui

 

Ce fut comme il le dit très enrichissant et plus encore, surprenant !

 

Nous avons parlé de vie nomade, d'attachement, d'accidents de la vie, 

 

de maladies, de rencontres amoureuses, de son travail bien sûr. 

 

C'était un voyage dans le temps, dans les questionnements

 

C'était admiration de ses coups de crayons, des dessins originaux,

 

de ses nuances aquarelles et des histoires improbables.

 

Je ne sais si j'arriverais à tout retranscrire ici ... Je tenterai...

 

Il y eut l'époque Chemins de Malfosse puis Rosa 1er tome et sous mes yeux une planche de Rosa 2ème tome. Il y eut l'époque Chemins de Malfosse puis Rosa 1er tome et sous mes yeux une planche de Rosa 2ème tome.
Il y eut l'époque Chemins de Malfosse puis Rosa 1er tome et sous mes yeux une planche de Rosa 2ème tome. Il y eut l'époque Chemins de Malfosse puis Rosa 1er tome et sous mes yeux une planche de Rosa 2ème tome.

Il y eut l'époque Chemins de Malfosse puis Rosa 1er tome et sous mes yeux une planche de Rosa 2ème tome.

Diaporama des dernières images emportées de la Mayenne. Bibliothèque de Simplé. Café de Chemazé. Journée avec Emilie une autre roulottière rencontrée.
Diaporama des dernières images emportées de la Mayenne. Bibliothèque de Simplé. Café de Chemazé. Journée avec Emilie une autre roulottière rencontrée.
Diaporama des dernières images emportées de la Mayenne. Bibliothèque de Simplé. Café de Chemazé. Journée avec Emilie une autre roulottière rencontrée.
Diaporama des dernières images emportées de la Mayenne. Bibliothèque de Simplé. Café de Chemazé. Journée avec Emilie une autre roulottière rencontrée.
Diaporama des dernières images emportées de la Mayenne. Bibliothèque de Simplé. Café de Chemazé. Journée avec Emilie une autre roulottière rencontrée.
Diaporama des dernières images emportées de la Mayenne. Bibliothèque de Simplé. Café de Chemazé. Journée avec Emilie une autre roulottière rencontrée.

Diaporama des dernières images emportées de la Mayenne. Bibliothèque de Simplé. Café de Chemazé. Journée avec Emilie une autre roulottière rencontrée.

Aujourd'hui une nouvelle tranche de voyage commence.

 

Me voilà en Anjou avec la roulotte, nous allons, le plus souvent,

 

nous poser chez les amis, et toujours continuer notre chemin.

 

J'ai donc beaucoup d'articles en retard, je vais tâcher de rattraper tout cela

 

mais ces périodes de retrouvailles y seront-elles propices ?

 

N'hésitez pas à réagir, à m'envoyer mail, à déposer commentaires ici

 

et sur facebook.

 

Sur fb : des petits flashs quotidiens du voyage

fb : Clodine Porte-Plume

 

Retrouver les amis et continuer les rencontres imprévues.
Retrouver les amis et continuer les rencontres imprévues.
Retrouver les amis et continuer les rencontres imprévues.
Retrouver les amis et continuer les rencontres imprévues.
Retrouver les amis et continuer les rencontres imprévues.
Retrouver les amis et continuer les rencontres imprévues.

Retrouver les amis et continuer les rencontres imprévues.

Chaque jour une nouvelle fenêtre. Pourquoi marche-t-on ? Réponse de Bernard Ollivier; Extrait : Parce que je suis curieux comme une jeune chouette, parce que j'ai le désir d'aller dégourdir mon âme qui, sinon, aurait la la triste tentation de s'effondrer et que je suis fasciné par l'ailleurs. Aller voir ailleurs de l'autre côté de la colline.

Chaque jour une nouvelle fenêtre. Pourquoi marche-t-on ? Réponse de Bernard Ollivier; Extrait : Parce que je suis curieux comme une jeune chouette, parce que j'ai le désir d'aller dégourdir mon âme qui, sinon, aurait la la triste tentation de s'effondrer et que je suis fasciné par l'ailleurs. Aller voir ailleurs de l'autre côté de la colline.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

Rechercher