Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 juillet 2018 2 31 /07 /juillet /2018 09:37

 

Ma dernière surprise lieu littéraire.

 

Je ne sais pas si le nom de ce village vous dit quelque chose,

 

mais moi non, pas avant que mes pas m'y portent

 

et que je découvre sa particularité.

 

Maintenant lorsque je lis le nom du village,

 

je le lie aussi au nom d'un écrivain, poète et dramaturge,

 

dont la vie n'a pas été trés tranquille et son oeuvre controversée.

 

Ce jour-là, je quittais Vézelay et me dirigeais vers Dijon,

 

en crochetant dans le Morvan.

 

La pierre percée à Pierre-perthuis ( Saint Père - Vezelay) en bas coule la Cure

La pierre percée à Pierre-perthuis ( Saint Père - Vezelay) en bas coule la Cure

26 juillet 2018 

Alors que la nuit s'épaissit et que la forêt se fait dense,

 

je cherche l'étang pour poser le petit camion blanc, mais sur la route,

 

d'étranges chaperons bleus me devancent. 

 

Où vont-ils ? 

 

Quelques chaperons bleus dans la nuit venant... Rappel du loup ?
Quelques chaperons bleus dans la nuit venant... Rappel du loup ?
Quelques chaperons bleus dans la nuit venant... Rappel du loup ?
Quelques chaperons bleus dans la nuit venant... Rappel du loup ?
Quelques chaperons bleus dans la nuit venant... Rappel du loup ?

Quelques chaperons bleus dans la nuit venant... Rappel du loup ?

Je ne le serai que le lendemain matin, en allant faire ma curieuse au

 

prochain village  ... Là, je retrouve les chaperons bleus

 

sur cette enseigne et cette bâtisse :

 

Musée des Nourrices et des enfants de l'Assistance publique.

Au fur et à mesure de mon avancée vers le village ...
Au fur et à mesure de mon avancée vers le village ...
Au fur et à mesure de mon avancée vers le village ...
Au fur et à mesure de mon avancée vers le village ...
Au fur et à mesure de mon avancée vers le village ...

Au fur et à mesure de mon avancée vers le village ...

Jusque dans les années 1960, le Morvan a accueilli des dizaines de

 

milliers d'enfants abandonnés.

 

Avant la révolution, existaient les tours à bébé, les femmes déposaient leur

 

nouveau-né dedans, côté rue, tournaient " la niche",

 

et l'enfant était récupéré par les religieuses des œuvres charitables...

 

Entre les années 1790 et 1830, plus de la moitié des enfants des villes

 

sont placés en campagne, les femmes les plus pauvres devant travailler en

 

usine. Souvent seules, ces mères étaient les seules en charge de l'enfant. 

 

Enfants non désirés, voire avec relation abusée non consentie.

 

La future mère ne peut rien demander au père, le code civil de 1804,

 

leur interdisant la recherche de paternité.

 

Il en résulte un abandon massif de nouveau nés.

 

Droit rétabli en 1912.

 

En même temps que de nombreux enfants arrivent dans le Morvan, chez

 

des nourrices,  jusqu'en 1920 environ, on a fait appel aux femmes

 

du Morvan, pour s'exiler sur Paris, travailler comme nourrice !

 

Qui dit nourrice, à ce moment-là, veut dire nourrice de lait et i l va s'en

 

dire que ces mères n'emmenaient pas avec elles leur propre bébé,  elles les

 

confiaient à une autre femme de leur famille le plus souvent.

 

Le bébé du ventre, laissé dans la pauvreté de la ferme, sans sa mère qui

 

redistribuait l'argent de son travail de nourrice à sa famille.

 

De l'enfant abandonné, à celui nourri, provoquant un autre abandon d'enfant.
De l'enfant abandonné, à celui nourri, provoquant un autre abandon d'enfant.
De l'enfant abandonné, à celui nourri, provoquant un autre abandon d'enfant.
De l'enfant abandonné, à celui nourri, provoquant un autre abandon d'enfant.
De l'enfant abandonné, à celui nourri, provoquant un autre abandon d'enfant.

De l'enfant abandonné, à celui nourri, provoquant un autre abandon d'enfant.

Dès le début du 20ème siècle, on passa petit à petit, de l'abandon anonyme

 

au bureau des admissions, de l'orphelinat aux enfants placés dans les

 

familles. Arriva les temps du contrôle des naissances, du service de

 

Caisses d'Allocation Familiale, de la reconnaissance du bébé considéré

 

comme une personne à part entière...

 

Evolution du droit des femmes. Régularisation des naissances, liberté de la femme à disposer de son corps ...
Evolution du droit des femmes. Régularisation des naissances, liberté de la femme à disposer de son corps ...
Evolution du droit des femmes. Régularisation des naissances, liberté de la femme à disposer de son corps ...

Evolution du droit des femmes. Régularisation des naissances, liberté de la femme à disposer de son corps ...

Les PETITS CHAPERONS BLEUS du MORVAN à Alligny en Morvan
Les PETITS CHAPERONS BLEUS du MORVAN à Alligny en Morvan

Et l'écrivain dans tout ça ? 

 

Né en décembre 1910, de père inconnu, abandonnée par sa mère femme

 

de chambre, il est placé à 6 mois dans une famille à Alligny en Morvan.

 

Lorsqu'autour de ses 10 ans il prend conscience de sa condition

 

particulière, ça se rebelle en lui... S'en suit des vagues, fugues, des vols et

 

un placement en colonie pénitenciaire.

 

Etre sur les lieux de vie, et encore plus d'enfance, de la vie d'un auteur,

 

m'émeut toujours moi qui travaille sur les récits de vie.

 

Marcher dans ses pas. Faire des liens entre les paysages foulés et les

 

pages écrites ensuite, entre les vies de famille ou pas, choyé ou

 

abandonné. Peu de temps avant, je visitais la maison de Colette ! 

 

Deux enfances trés différentes, deux milieux aussi !

 

Avoir envie de lire la biographie et peut-être les œuvres de Jean Genet ...

 

 

VOIR ICI sa biblio Bibliotheque de France

L'espace Jean Genet au musée, la maison où il vécu à Alligny et le livre que j'ai acheté, tentée de découvrir sa vie ...
L'espace Jean Genet au musée, la maison où il vécu à Alligny et le livre que j'ai acheté, tentée de découvrir sa vie ...
L'espace Jean Genet au musée, la maison où il vécu à Alligny et le livre que j'ai acheté, tentée de découvrir sa vie ...
L'espace Jean Genet au musée, la maison où il vécu à Alligny et le livre que j'ai acheté, tentée de découvrir sa vie ...
L'espace Jean Genet au musée, la maison où il vécu à Alligny et le livre que j'ai acheté, tentée de découvrir sa vie ...
L'espace Jean Genet au musée, la maison où il vécu à Alligny et le livre que j'ai acheté, tentée de découvrir sa vie ...

L'espace Jean Genet au musée, la maison où il vécu à Alligny et le livre que j'ai acheté, tentée de découvrir sa vie ...

Ici, d'autres vies que la sienne, des anonymes reprenant leurs paroles,

 

dévoilant  leurs témoignages récents, cette femme, les yeux encore

 

mouillés et cet homme triturant son mouchoir en papier.

 

Une vie singulière dans une histoire collective.

 

J'ai été trés touchée par ce lieu et ai eu la chance de discuter avec les

 

ethnologues ayant travaillé sur la mise en place de ce musée tout récent,

 

deux ans seulement.

 

Voir ICI la Maison des nourrices et des enfants de l'Assistance Publique

Quelques vues du lieu et une page livre d'or ...
Quelques vues du lieu et une page livre d'or ...
Quelques vues du lieu et une page livre d'or ...
Quelques vues du lieu et une page livre d'or ...

Quelques vues du lieu et une page livre d'or ...

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

Rechercher